Guide pratique pour augmenter vos revenus Adsense (1/2) 5/5 (3)
5/53

 Mettre en place Adsense correctement

Note : J’ai choisi de diviser cet article en deux parties afin de le rendre plus digeste !

 

Vocabulaire

En tant que blogueur, il nous arrive régulièrement de constater des hausses et (surtout) des baisses de revenus Adsense. En général, elles ne sont pas dues à une forte variation du nombre de clics sur les publicités que nous avons mis en place, mais à des variations du CPC. Le CPC (cout par clic) est, comme son nom l’indique, la valeur de chaque clic. Avoir un CPC de 0,2 € veut dire qu’à chaque fois qu’un visiteur clic sur une pub, vous gagnez 20 centimes.

Deuxième chose à savoir avant de commencer cet article : un « bloc » est un code généré automatiquement par Google Adsense, prenant en compte plusieurs critères. En configurant un bloc, vous pourrez choisir sa taille (c’est dans cet espace que la pub s’affichera), sa forme ou encore son type de contenu par exemple.

Les bases étant posées, je vous propose un petit mode d’emploi afin de vous permettre de bien commencer (ou recommencer) avec Adsense.

 

Revenus Google Adsense

Adsense est la régie publicitaire de Google. C’est la plus importante régie publicitaire de ce type.

 

Position des blocs

Tout d’abord, quand vous installez de la publicité Adsense sur votre site web, vous devez (c’est un conseil) avoir pris le soin de créer des blocs différents pour les tester. Même si vous souhaitez n’intégrer sur votre site web que des pubs d’un même format (le format « Grand rectangle » par exemple), je vous invite à créer 3 blocs différents, avec des noms distinctifs. Vous comprendrez pourquoi ci-dessous.

Une fois crée directement sur le site d’Adsense, il s’agit désormais de les placer. Pour ce faire, pas de solutions miracles : il faut tester. Sachez que Google n’autorise que 3 blocs publicitaires sur une seule et même page. Pas un de plus, sinon vous risquez de vous faire bannir.

Pour ma part, j’ai choisi de mettre un bloc en tête d’article, un au milieu et un à la fin. Et, lorsque l’un des blocs ne fonctionne pas, j’ai prévu un encart spécial dans la barre latérale de droite. Sur d’autres sites, vous trouverez une configuration différente : certains mettent beaucoup de pub au début de leurs articles, mais pas un seul bloc au milieu ou en bas. D’autres font l’inverse en plaçant leurs blocs à la fin de leurs écrits. D’autres encore utilisent leurs barres latérales. D’autres (enfin) ne placent pas leurs blocs dans leurs articles, mais en pied de page (et même parfois dans leur header, ce qui donne un résultat esthétique pas terrible, mais il faut croire que ça fonctionne).

Google conseille de placer les blocs (au moins un) au-dessus de la ligne de flottaison. Autrement dit, vous aurez plus de chances de gagner quelques centimes si l’on peut voir au moins l’une de vos publicités sans avoir à descendre dans la page.

Vos blocs placés, il vous faut ensuite suivre leurs performances. Si vous avez (comme je vous l’ai conseillé plus haut) donné des titres distinctifs à vos différents blocs, la mesure des performances va être beaucoup plus facile. Prenons comme exemple La Mine Aux Infos. J’ai décidé de placer un bloc en début d’article, un bloc au milieu et un bloc à la fin. Lorsque j’ai installé Adsense pour la première fois, les trois blocs étaient identiques (il s’agissait du modèle « Grand rectangle »). J’ai appelé le premier B1, le deuxième B2 et le troisième B3.

Chute CPC Adsense

Un résumé d’Adsense en 3 étapes

 

 

Le suivi

En vous rendant dans votre compte Adsense, dans « Rapport sur les performances » puis en sélectionnant « Blocs d’annonces » [ou en cliquant directement ici] vous pouvez voir les statistiques de chacun de vos blocs. C’est grâce à cette page que vous allez pouvoir vous rendre compte de quel bloc est le plus cliqué. Ainsi, si, sur 100 clics au total, vous vous rendez compte que B1 a été cliqué 60 fois, B2 30 fois et B3 10 fois, vous pourrez peut-être songer à enlever B3 du bas de l’article et à insérer deux blocs en début d’article…

RPM CPC Adsense

Les points forts de Google Adsense

Pour faire court, si vous utilisez les mêmes blocs avec des noms distinctifs, vous pourrez facilement identifier quels sont les endroits les plus rentables sur votre site.

Si vous avez déjà fait ça, vous avez réalisé la moitié du chemin théorique (mais un dixième en pratique) !

 

 

La deuxième partie de cet article reprend quelques conseils et méthodes pour maitriser, étudier, gérer et optimiser vos gains Adsense. Vous la trouverez par ici.

N'oubliez pas d'évaluer ce que vous venez de lire !

Qu'en pensez-vous ?