Créer un site internet en moins de 15 minutes (mis à jour) 5/5 (2)

Comment créer un site WordPress en 3 minutes ?

 [Mis à jour le 30 décembre 2014]

Si vous êtes arrivé sur cette page, c’est probablement parce que vous désirez créer votre propre site internet (ou blog) sur la toile. Sachez tout d’abord que l’on distingue deux types de sites. Il y a les sites statiques (comme ceux créés par le logiciel iWeb par exemple) qui sont souvent des sites dont le contenu n’évolue pas, ou rarement : par exemple, le site d’une assoc » ou d’un produit qui ne change pas. On parle de « sites vitrines », car leur seul but est de présenter quelque chose à l’image d’une vitrine ! Ils ne nous intéresseront pas aujourd’hui, car vous souhaitez probablement créer un site dit « dynamique », comme le sont une bonne partie des sites internet.  Autrement dit, le contenu évolue sans cesse, et le webmaster (vous à la fin de ce tutoriel : P) a accès à une administration depuis laquelle il met régulièrement (ou pas, à vous de juger) à jour ses pages et ses articles. Ces sites sont beaucoup plus compliqués à construire (à la main), mais il existe depuis un sacré bout de temps maintenant, des « logiciels » ou plutôt des scripts qui vous permettent d’installer un site dynamique sans mettre les mains dans le cambouis. Ainsi, vous avez peut-être déjà entendu parler de Joomla, Dotclear (créé par des Français ! :)) ou encore WordPress, qui est de loin le plus utilisé.

Je vous parlerais ici seulement de WordPress, mais sachez que les autres fonctionnent à peu près pareil, donc libre à vous de choisir entre tous ces CMS (Content Management Systme ou système de gestion de contenu en Français). J’ai choisi wordpress pour plusieurs raisons ; premièrement, c’est celui que j’utilise pour ce site, ce qui rend l’explication plus facile. Deuxièmement, il est utilisé par un nombre de personnes tout simplement impressionnant. Troisièmement, il est open source et, le fait qu’une communauté très importante travaille dessus, le rend plus sécurisé et très évolutif. Enfin, avec WordPress, vous trouverez énormément d’extensions (j’y reviendrais dans un autre tutoriel) qui vous permettront de moduler votre site selon vos attentes.

 Prêt à commencer ?

Ce dont vous avez besoin

  • Un serveur (je reviens en détail dessus dans quelques instants) et un nom de domaine,
  • Dans certains cas, un logiciel FTP (Filezilla est compatible PC & Mac),
  • WordPress (là encore, j’entre dans les détails plus tard !)

1 — Le serveur et le nom de domaine

Le serveur est un disque dur perpétuellement connecté à internet sur lequel vous allez installer WordPress. La totalité de ce qui est sur internet à sa base sur un serveur. Ainsi, lorsqu’un internaute se rend sur une page internet, son navigateur (chrome, Safari, Firefox) se connecte au serveur, il demande la page en question, il la télécharge et l’affiche sur l’écran du visiteur. Et tout ça en quelques dixièmes de seconde alors que le serveur peut se trouver en Amérique du Nord et le visiteur en Chine méridionale… C’est beau la technologie !

 Il existe de très nombreux hébergeurs, et vous en trouverez aussi à tous les prix. Par contre, méfiez-vous de la qualité ! Généralement, l’hébergeur vous propose en même temps que le serveur, un nom de domaine. Choisissez-le soigneusement, car il est la base de votre site. Par exemple, mon site intitulé La Mine Aux Infos a pour nom de domaine lamineauxinfos.fr : il vous faut donc choisir un nom plus une extension (. fr,. communication, .net,. info,. paris,. tv…). Vous pouvez bien évidemment acheter plusieurs extensions pour rester maitre de votre domaine ; c’est-à-dire que vous pouvez acheter lamineauxinfos.fr, lamineauxinfos.net, lamineauxinfos.org, etc. Si vous résidez en France et que vous visez un public Français, il vous est conseillé de prendre un. fr, et pas de. us,. it,. es ou je ne sais quel autre pays. Il existe aussi des noms de domaine gratuit, mais ils sont très souvent utilisés aussi par des pirates : par exemple, le. tk vous est offert gratuitement sur certains sites : il est donc offert à n’importe qui, dont des pirates qui vont, par exemple, envoyer une multitude de spams : Un moteur de recherche comme google sait cela, et il va donc tenter de bloquer les sites en. tk. Il est donc formellement déconseillé de prendre un nom de domaine gratuit, d’autant plus que cela ne coûte pas très cher (de l’ordre de 8 euros par ans) !

Pour l’hébergeur, je vous conseille dans ce minuscule tableau :

Comparatif hébergeur
Comparatif hébergeur

Sachez que E-C est le moins cher (deux fois moins cher !), et que malgré le temps que peuvent mettre les pages à se charger de temps en temps, il suffit amplement pour un usage perso. Dans tous les cas, si vous êtes un pro, vous avez probablement quelques fonds qui vous permettront d’investir dans un hébergement plus poussé.

Je déconseille formellement E-C ! Voici un article dans lequel je vous montre, grâce à mon expérience, pourquoi il est nécessaire d’avoir un hébergement qui tient la route (laisser tomber l’hébergement à 1 € par mois).

Pour remplacer E-C, je vous conseille l’hébergeur chez lequel je suis actuellement : il s’agit d’EvxOnline. C’est un hébergeur pas cher qui répondra à vos attentes avec un service de bonne qualité et un support extrêmement réactif. Ensuite, vous pouvez choisir entre les offres « starter » ou les VPS, selon vos besoins.

Si vous êtes intéressé par l’un de ces hébergeurs, voici leurs liens ; l’inscription est souvent rapide et simple (liens non affiliés) :

Choisissez donc votre hébergeur avec le plus grand soin, selon vos attentes, votre budget, vos besoins…

2— Installation de votre site

La plupart des hébergeurs vous proposent une plateforme d’installation depuis laquelle vous pourrez installer WordPress en trois clics, à partir du moment où vous suivrez les instructions. 😉

Toutefois, au cas où votre hébergeur ne propose pas cette option, où même si vous avez besoin de faire une mise à jour de WordPress manuelle, il vous faut savoir ces quelques informations.

  1. Téléchargez la dernière version de Wordpress sur le site officiel de la fondation.
  2. Enregistrez le fichier sur votre bureau par exemple et décompressez-le.
  3. Ouvrez un logiciel FTP comme FileZilla ou encoure Cyberduck.
Tuto filezilla
Ouvrez Filezilla

4— Entrez alors les informations de connexion que votre hébergeur vous a fournies lors de votre inscription, dans la barre transversale (dans FileZilla) : elles sont de ce type-là :

  • Hôte : ftp.votresite.fr
  • Identifiant  : Votre identifiant
  • Mot de passe : Le mot de passe FTP donné par l’hébergeur
  • Port : 21 (dans la plupart des cas)

5— Connectez-vous, et localisez le fichier WordPress qui est sur votre bureau (dans la zone locale, entourée en bleu dans la capture ci-dessous).

6— Localisez dans la colonne de droite (zone en ligne — en jaune — sur la capture) le dossier Public_html et ouvrez-le.

7— Déplacez le dossier WordPress dans Public_html.

8— Ouvrez ensuite votre navigateur, et rendez-vous sur votre nouveau site : www.votresite.fr

9— Suivez les instructions que vous donne WordPress, créez-vous un compte administrateur.

10— Votre site est en ligne !

Si vous êtes arrivé jusqu’au bout de ce tuto et que vous désirez mieux connaitre WordPress, jetez un coup d’œil aux autres tutoriels de mon site !

Vous savez désormais comment créer un site internet ! Bienvenue dans la communauté des webmasters et dans le monde de WordPress !

Et si questions vous avez, n’hésitez pas à les poser,  j’y répondrais dans les plus brefs délais ! 🙂

N'oubliez pas d'évaluer ce que vous venez de lire !

4 thoughts on “Créer un site internet en moins de 15 minutes (mis à jour)

  1. Bonsoir,

    Merci beaucoup pour toutes ces infos ; je crois que je vais pas tarder à faire le grand saut pour me lancer dans la création d'un site internet !

    Encore merci !

    Je garde votre site en mémoire pour vos autres tutoriels, et vous avez gagné un autre abonné à votre newsletter !

    Bonne continuation !

Qu'en pensez-vous ?